Les frais de dossiers lors d’un crédit auto

Vous rêvez de posséder un modèle de voiture d’une marque particulière, mais vos revenus ne vous permettent pas de dépenser une grosse somme en une seule fois ? Le crédit auto peut vous aider à satisfaire votre besoin.

Ce type de prêt existe spécialement pour le financement de l’achat d’une voiture neuve ou d’occasion. Toutefois, avant de signer un contrat de crédit, il est important de connaître chaque clause de celui-ci et le montant des frais de dossiers.

Nos conseils pour trouver le meilleur crédit voiture : C’est ici

Frais de dossiers : à quoi cela correspond ?

Selon les établissements financiers, les frais de dossiers désignent des charges engendrées par l’étude d’un dossier de demande de prêt. Ils peuvent être fixes ou variables. Pour les crédits à la consommation, les frais de dossiers sont parfois fixes. Toutefois, le plus souvent, ils varient proportionnellement au montant du prêt demandé. Pour toute demande de crédit refusée, il n’y a aucun frais à payer.

Les frais de dossier peuvent être facturés au forfait ou apparaître sous forme de pourcentage. Estimés, en général, entre 1 et 1,5 % du montant d’un crédit, ils peuvent être intégrés dans le taux de celui-ci. Toutefois, un établissement financier peut, dans le cadre d’une stratégie promotionnelle, proposer des crédits avec zéro frais de dossiers.

Ce type de frais ne représente pas beaucoup pour la banque. De ce fait, une négociation peut être envisageable. Si vous sollicitez l’aide d’un courtier pour obtenir un crédit, les frais de dossier sont à payer à ce professionnel et non à la banque.

Crédit auto, une option aux multiples avantages

L’achat d’un véhicule, qu’il soit neuf ou d’occasion, représente un investissement conséquent. Toutefois, pour se déplacer dans les zones non couvertes par les transports en commun, pour gagner du temps ou encore pour disposer de plus de liberté dans les déplacements, la voiture est indispensable.

Pour financer un tel projet, de plus en plus de ménages choisissent de contracter un crédit auto. Avec ce type de prêt, une banque peut vous accorder un budget équivalent à la totalité du prix de la voiture. Toutefois, pour limiter le montant de vos dettes, vous pouvez ne demander qu’une partie du prix total du véhicule que vous voulez acheter.

Un crédit automobile vous permet d’avoir le modèle de véhicule qui vous plaît sans devoir toucher à vos épargnes. Les établissements financiers prêteurs accordent des crédits de montant variés en fonction du type de voiture à acheter.

La somme obtenue peut atteindre 75 000 euros. Le recours aux services d’un courtier en crédit permet de faciliter les démarches d’acquisition de ce type de crédit. Dans tous les cas, une pièce justificative est obligatoire : un bon de commande ou le certificat de vente du véhicule.

Il n’est pas conseillé de contracter un prêt sans mesurer les impacts sur vos revenus mensuels. Il faut aussi connaître à l’avance les différentes charges liées à l’opération, dont les frais de dossier, l’assurance emprunteur, les intérêts, etc. Bénéficier des conseils d’un spécialiste du secteur bancaire serait judicieux.

Après avoir estimé le montant final du crédit dont vous avez besoin, vous ne devez pas négliger le calcul du TAEG (taux annuel effectif général). Le taux d’un crédit auto est variable en fonction de plusieurs critères, dont la durée du prêt et le montant emprunté. Il change également d’un établissement financier à l’autre. C’est pourquoi faire un comparatif vous permettra de profiter du taux le plus attractif.

Généralement, les banques n’acceptent pas un dossier sans avoir mesuré le taux d’endettement maximal d’un ménage. Ce taux doit être à niveau optimal pour permettre d’éventuels futurs prêts destinés à saisir d’autres opportunités ou faire face à un imprévu.

Frais de dossier d’un crédit auto : un facteur à ne pas négliger

Les frais de dossier sont plus fréquents dans le cadre du crédit immobilier que pour les crédits à la consommation, comme le crédit auto. Toutefois, si vous contractez un prêt automobile chez un concessionnaire, ils feront partie de vos charges.

Quelques établissements bancaires utilisent les frais de dossier comme stratégie pour proposer un taux de crédit apparemment attractif. En contrepartie d’un taux très bas, ils imposent des frais de dossier élevés. Dans un tel contexte, le TAEG sera au final supérieur à la moyenne du marché. D’où l’intérêt de se référer au TAEG lors d’un comparatif.

La législation concernant le crédit à la consommation oblige que les frais de dossier, ainsi que tous les possibles frais associés, soient repris dans le TAEG du crédit demandé. De ce fait, avant de signer un contrat de prêt automobile, vous devez vous assurer que ce principe est respecté.

Si faire un comparatif auprès de plusieurs banques est une démarche fastidieuse, il existe aujourd’hui des outils permettant de se libérer de toute complication : les comparateurs en ligne. Ces derniers vous permettent une étude approximative de vos possibilités et vous présentent des offres intéressantes.

Toutefois, le coût d’un crédit ne doit pas être le seul critère à considérer pour bien choisir une offre. En effet, un petit écart de TAEG peut vous faire manquer des possibilités ou services liés au contrat. Une banque peut vous proposer un contrat permettant un report gratuit de mensualité.

Une telle option est d’une grande utilité dans certaines situations problématiques, comme la perte d’emploi ou un problème financier passager. Ainsi, la qualité des services de l’établissement prêteur doit figurer parmi vos critères de sélection.

Étant donné que, contrairement au prêt immobilier, le crédit auto est non négociable, il faut accorder un maximum d’attention aux clauses du contrat qui vous est proposé. Un contrat autorisant un report de mensualité gratuit ou une flexibilité sur les mensualités est toujours avantageux. Bénéficier d’une flexibilité sur les mensualités signifie pouvoir demander une réduction du montant à payer par mois sur une période prédéfinie, en cas de problèmes financiers.

Cette alternative est une solution qui peut vous éviter d’éventuelles fautes de paiement ou un cas de surendettement. Si l’assurance de prêt n’est pas obligatoire, elle est conseillée. Elle vous protège des éventuels problèmes pouvant impacter sur votre capacité de paiement de mensualités.

Autres conseils pour faire le bon choix

Les frais de dossiers lors d’un crédit auto
Votez